Nos Matières durables

Être bien habillé tout en se montrant écologiquement responsable est tout à fait possible. Nous vous offrons une large sélection des vêtements produits avec les fibres textiles les plus durables. Aujourd’hui, de nombreux procédés de production vestimentaire respectent l’environnement et la dignité humaine en utilisant des fibres naturelles ou synthétiques.

Le coton bio

Coton Bio

Le coton issu de l’agriculture biologique est une fibre naturelle dont la production est beaucoup plus éthique que celle du coton classique. Sa culture est respectueuse de l’environnement et se déroule sans utilisation de pesticides. La matière première ainsi obtenue est donc garantie sans allergènes. Cultivé dans 22 pays, il est certifié par des labels assurant un traitement responsable des plantations comme des producteurs. De nombreux exploitants bénéficient des conditions de travail offertes par la charte du Commerce Équitable.
Avec une consommation d’eau plus faible que pour le coton traditionnel et l’éviction des produits chimiques, la filière du coton biologique, née dans les années 1990, est parfaitement écologique. Une fois récoltée, la fibre est acheminée de manière écoresponsable et traitée écologiquement au sein de l’industrie textile.
Pour vous procurer des vêtements en coton biologique de qualité exemplaire, exempts de teintures nocives, assurez-vous qu’ils soient détenteurs de l’un des labels suivants : GOTS, BioRe, EKO-Skal, IMO, Ecocert, Ecolabel, Oeko-Tex, Max Havelaar

Le Tencel ou Lyocell

Eucalyptus. Tencel Lyocell

Le Lyocell, aussi appelé Tencel, est une fibre synthétique obtenue à partir de la cellulose naturelle et biodégradable d’arbres feuillus, principalement l’eucalyptus. Très résistant et respirant, il est fabriqué en transformant cette cellulose a la consistance similaire au miel en fibres tissables. Il est particulièrement employé dans l’industrie textile pour confectionner des vêtements et des tissus d’ameublement, mais il sert également à la fabrication de papier, de produits d’hygiène personnelle ou de systèmes de filtration.
Il est réputé très écologique, car sa production demande assez peu d’eau et son rendement au m² est cinq fois plus élevé que celui du coton, par exemple. Un demi-hectare de plantation permet d’obtenir plus d’une tonne de Lyocell. Il a été mis au point en 1998 par les Britanniques pour être finalement produit à grande échelle par les Autrichiens en 2000. Il est majoritairement issu de forêts sud-africaines et européennes gérées durablement.
Ses qualités exceptionnelles et son procédé de production respectueux de l’environnement lui ont permis d’être certifié par les labels écologiques européens les plus exigeants.

Le chanvre

chanvre

Loin d’être méconnu, le chanvre est l’un des plus anciens tissus d’habillement retrouvés intacts au sein de fouilles archéologiques. Depuis des millénaires, les fibres de chanvre permettent de tisser un textile pratiquement inusable, indéformable et extrêmement résistant à l’humidité, aux rayons UV et aux insectes. Il a notamment servi à confectionner les tout premiers jeans créés par Levis Strauss. Avec le lin, il est à ce jour reconnu comme l’un des tissus les mieux adaptés à la peau humaine. Naturellement antibactérien et anti-allergène, il est parfait pour les peaux sensibles.
Avec un rendement par hectare très élevé, l’utilisation d’aucun produit chimique et des besoins en eau très faibles, c’est une fibre naturelle écologique par excellence. Les vêtements en chanvre sont idéals en toutes saisons. Ils restent plus frais en été et plus chauds en hiver que ceux en coton ou en matières synthétiques.

Les fibres recyclées

Au cours des dernières décennies, la fast fashion a entraîné une hausse importante de la production vestimentaire. Démodés peu de temps après leur achat, les vêtements sont peu portés et rapidement jetés par les consommateurs. Le problème écologique est réel, puisque plus l’on produit de textiles, plus l’on génère de pollution et plus l’on puise dans les ressources de notre planète. De nos jours, l’industrie de la mode est la plus polluante après le secteur pétrolier.
Les fibres textiles ne sont pourtant pas des déchets et peuvent facilement être réutilisées. Heureusement, plusieurs industriels écoresponsables se servent aujourd’hui de fibres recyclées pour confectionner leurs vêtements. La plupart d’entre eux possèdent même leur propre programme de recyclage et récupèrent les vêtements trop usés pour être portés ou ceux qui ne sont plus à votre goût.