Lingerie bio

Pour vous proposer des vêtements éthiques, nous sommes attentifs aux textiles utilisés pour leur fabrication. Nos produits sont élaborés à base de matériaux durables et de technologies limitant leur impact environnemental, notamment :

Matériaux durables

Le coton biologique certifié GOTS

Culotte en coton bio
Culotte coton bio de Living Crafts. 11.99 €

Le coton biologique certifié GOTS qui garantit une sélection minutieuse et responsable de fibres de coton naturelles, issues de l’agriculture biologique. Le label GOTS atteste également du parfait respect du producteur du point de vue social. Les fibres sont ensuite transportées et usinées dans le plus grand respect de l’environnement et du consommateur. Totalement exempts de polluants, les sous-vêtements en coton bio sont doux, respirants et faciles à entretenir.

Le Lyocell

Soutien gorge noir
Soutien-Gorge Tencel Lyocell. 30€

Le Lyocell (ou Tencel) est une fibre artificielle fabriquée à partir de cellulose extraite de l’eucalyptus ou d’arbres feuillus. Extrêmement doux au toucher, il sert à la confection de tissus résistants et respirants. Hypoallergénique, il est doté d’une excellente capacité d’absorption de l’humidité et peut filtrer une partie des bactéries avec lesquelles il est en contact.

La technologie Silvertech

Tshirt col rond noir, Organic Basics
T-shirt en coton bio et fils d’argent pour être lavée moins souvent. 44 €

La technologie Silvertech réduit l’impact environnemental suscité par l’entretien des sous-vêtements, en diminuant le nombre et la fréquence des lavages nécessaires. Le procédé repose sur l’introduction d’une petite quantité d’argent dans le tissage du textile. Naturellement antibactérien, l’argent contribue à éliminer les mauvaises odeurs dues à la prolifération bactérienne. Vous pouvez porter vos sous-vêtements plus longtemps tout en les lavant moins souvent. C’est le textile idéal pour les longues journées de travail, les activités sportives ou les voyages.

La dentelle issue de polyester recyclé

Slip noir en lyocell
Slip femme en Lyocell et polyester recyclé.

La dentelle issue de polyester recyclé s’inscrit dans une démarche de développement durable en réutilisant des textiles déjà usinés.

Lingerie bio et chic

Certaines marques de lingerie bio comme Underprotection choisissent de recycler le polyester pour confectionner leur dentelle. Cette solution judicieuse permet de réutiliser les tonnes de polyester qui grossissent chaque année nos déchets. D’autres fabricants de vêtements écoresponsables misent quant à eux sur la sélection de fibres naturelles qui constituent une excellente alternative aux tissus habituellement utilisés dans le milieu de la mode.
Le choix le plus évident pour beaucoup est l’utilisation du coton biologique. Cultivée de manière écologique et issue du commerce équitable, cette fibre sert notamment à la confection de dessous de lingerie éthiques tout aussi jolis que ceux de la concurrence. Les articles MariPuri Tijeritas donnent une idée de la beauté et de la qualité remarquable de la lingerie en coton bio.
Plus sophistiqué, le Tencel ou Lyocell est élaboré à partir de cellulose d’eucalyptus. Il offre une texture douce, glamour et sensuelle aux vêtements qu’il compose. Certains l’appellent même la soie végane ! Innovant et très agréable à porter, ce tissu est à la fois plus respirant, plus résistant et plus sain que de nombreuses matières traditionnelles. Mis au point pour protéger l’environnement, son procédé de fabrication demande moins d’eau que l’exploitation du bambou et sa récolte se déroule dans des forêts gérées durablement.

Le problème de la Fast Fashion

L’industrie textile classique est également critiquable sur la façon dont elle traite les membres de sa chaîne de production. Si autrefois, les fabricants de lingerie possédaient des ateliers de confection en France, ils ont aujourd’hui délocalisé le travail en Asie ou ils emploient une main-d’œuvre à bas coût.
En cherchant sans cesse à accroître leur marge de bénéfice, les industriels posent deux problèmes majeurs. Dans un premier temps, en privilégiant les matières premières comme le polyester, le nylon, ou le coton conventionnel, ils encouragent l’emploi de procédés de fabrication extrêmement polluants : utilisation de produits pétrochimiques, usage de pesticides ou d’additifs, consommation importante d’eau dans les cultures, etc.. Dans un second temps, ils participent au développement de conditions de travail injustes et irrespectueuses envers les ouvriers et leurs familles. Une fois l’article en rayon, le consommateur a le choix entre une lingerie fine pas chère, mais peu respectueuse de l’environnement et des travailleurs, ou un vêtement affichant un prix élevé pour enrichir des industriels peu scrupuleux.